Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Habiter c'est Choisir

MasCobado et ClêmenCité, deux projets d'habitat participatif à Montpellier -- Rencontrez-nous tous les 1er et 3ème jeudis du mois de 18h - 19h30 au café "Dôme" à l'angle Gambetta - Clémenceau


Une rencontre très enrichissante

Publié par habiter sur 29 Juin 2011, 16:17pm

Catégories : #actualités

Lors de notre dernière journée d'atelier du 26 juin, nous avons reçu la visite de Reine et Philippe, deux habitants de la Fonderie, un projet d'habitat groupé de 8 logements des années 80 à Vanves en région parisienne.

 

Présentation de la Fonderie :

110626_RP2.jpg« Ce projet, nous le voulions autour de nos enfants. Nous nous posions la question de la structure familiale autrement. Au départ, nous étions 3 foyers. Nous avons commencé à travailler sur le projet, à trouver de l'aide auprès d'un juriste et d'un architecte. Une fois cette aide mise en place, nous avons commencé à recruter, car rester à cette échelle n'avait pas de sens. »

« Le « recrutement » c'est passé beaucoup au contact et au ressenti. Nous n'avions pas formalisé de règles. En revanche, nous devions trouver 5 foyers en 3 mois pour ne pas perdre le terrain. Il fallait faire vite. Nous recevions d'abord individuellement des candidats, puis, une fois choisis, nous les présentions au groupe. Une sélection naturelle s'est faite, et les plus intéressés sont restés. Nous n'avons jamais demandé l'adhésion à telle ou telle idéologie, et avons plutôt privilégiés la qualité humaine à l'adhésion à des valeurs.»

« Ce projet pris tout de suite la forme de Société Coopérative de Construction, sans passer par la forme association. Cette société existe toujours, c'est elle qui gère les chambres d'hôte. »

Question : comment avez-vous trouvé le terrain?

« Nous avons trouvé le terrain sur le marché privé. Les collectivités locales n'ayant à cette époque aucun intérêt pour ce type d'expérimentation. Nous avons donc acheté un terrain privé, site d'une ancienne usine. Le bâtiment est fait de 8 appartements, de 2 chambres d’amis, d'une salle pour les enfants et une salle pour les parents, un labo photo, un local vélo, un atelier bricolage. Les chambres d'amis sont de 10m² avec WC et douche, la salle enfants de 25m² avec eau et WC, la salle adulte 50m² avec cuisine WC et douche. Les chambres d'amis sont occupées à ½ temps. Enfin, nous avons un jardin commun de 300m² et un parking semi enterré/semi ouvert ou il y a 1 Place par appartement.»

Question : Si c'était à refaire, vous changeriez quelque chose ?

« Il faut aire attention au niveau de l'architecture : la place des chambres / aux salles communes. Et il est intéressant d'échanger avec d'autres groupes existants pour partager les expériences et pour ne pas refaire les même erreur. Il faut bien piloter la construction, car nous avons accusé un retard d'un an, et ça a été un véritable problème pour se loger durant cette période.Et aussi faire attention pendant la conception à la complexité du bâtiment : plus le bâtiment est simple, mieux se passeront les travaux, et moins il y aura de retard et de mauvaises surprises. »

Question : Les plus de ce mode de vie ?110626_RP1.jpg

« La possibilité de partager des espaces collectifs. Ils ont évolués au fil du temps. Ils se sont ouverts sur l'extérieur. Cela nous a permis de faire des rencontres et des manifestations extraordinaires, mais ça a aussi, en quelque part, participer à casser le lien entre les foyers lorsque les locaux collectifs ont servis des causes politiques. »

Question : Que pensez vous de la taille de notre projet : 35 Logements ?
« Ça nous pose des questions : Comment gérer le travail de groupe à cette échelle ? Comment voyez vous la vie collective à 35 ?
Quelle importance voulez vous donner aux parties collectives ? Pourquoi 35 ? »

Réponses du groupe :

« Nous organisons le travail en groupes qui étudient des sujets et proposent ensuite des résolutions en plénière. L'avantage d’être 35, c'est que l'affectif passe en arrière plan dans le travail et les décisions. D'autre part, les parties collectives sont importantes, nous prévoyons aussi des chambre d'amis, une/des salles communes, des espaces extérieurs collectifs... Être nombreux donne aussi de nombreuses nouvelles options pour ce que nous appelons "la coopération au quotidien. Et pour aller un peu plus loin dans la volonté de diversité de voisins, nous avons aussi la volonté de faire des logements pour personnes âgées dépendantes et des logements pour étudiants et jeunes travailleurs. »


logo_ecohabitatgroupe.jpg

Les échanges ont contribué à notre décision d'adhérer en tant que groupe à l'association Eco Habitat Groupé. Elle regroupe au niveau national des projets des années 70 et 80 et aussi plus récents. Nous espérons que cette adhésion sera suivie de nouveaux échanges fructueux comme celui de dimanche dernier.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents